30 clefs pour avoir de bonnes relations (partie 2/3)

Bonnes relations, avoir des amis, nouer des relations, établir des relations

Dans la première partie de cette trilogie sur les relations harmonieuses, nous avons parlé de la difficulté de nouer des relations.

  • Nouer de nouvelles relations,
  • Nouer le contact,  nouer des contacts,
  • Puis développer de bonnes relations,
  • Maintenir ensuite des relations harmonieuses, positives, constructives, avec le moins de conflits possible,
  • Continuer d’entretenir des relations cordiales, amicales ou tendres, plus ou moins étroites,
  • Savoir conserver une relation qui nous tient à cœur.

Nous avons évoqué différents points.

Pour résumer, huit points principaux :

La solitude, nouer des relations, entretenir des relations, relations, être heureuse, être seule1)Les relations humaines sont bien souvent compliquées.

2)Nouer des relations mais surtout nouer des bonnes relations et surtout nouer des relations de confiance peut être difficile,

3)Avoir des relations harmonieuses, des relations heureuses avec les autres peut nécessiter d’y consacrer de l’énergie,

4)Entretenir des relations toxiques nuit à  notre bien être, notre sentiment d’estime de soi et de confiance en soi, entre autres choses,

5) Entretenir d’excellentes relations peut sembler impossible si l’on ne dispose pas d’une “boite à outils” pour le faire,

6)Assainir ses relations aux autres est plus que nécessaire,

7)Et oui, nous sommes une majorité à ressentir et vivre cette difficulté à avoir de bonnes relations,

8) Pourtant, la plupart d’entre nous jugent important d’entretenir les relations que nous avons, de conserver de bonnes relations voire d’améliorer les relations :

  • Dans la vie de famille
  • Au travail, avec nos collègues de travail, avec nos voisins,
  • Etc.

Nous avons évoqué les bienfaits d’être en relation interpersonnelles.

Les bienfaits d’avoir, de nouer des relations, et surtout des “bonnes” relations sont nombreux

Il nous arrive d’être découragées parce que nous croyons (à tort), qu’entretenir de bonnes relations est hors de notre portée.

Parce que nous ne savons au global pas trop commencer nous y prendre pour  le faire.

En effet, si l’on y réfléchit bien, nous a-t-on appris tout cela ?

  • Créer de bonnes relations,  une relation de confiance ?
  • Nouer des relations de confiance ?
  • Etablir des relations solides ?
  • Entretenir de« bonnes relations », conserver une relation qu’elle soit d’amitié, de séduction, d’amour, vie de couple, relations de travail, au niveau familial, sur le plan social … ?

Moi, en tous cas, personne ne me l’a appris ! J’ai dû me former à l’école de la vie et en lisant des livres.

Puis nous avons vu dans la première partie …

Que certaines optent pour le conflit, qui est une autre façon d’être en lien avec les autres, mais pas sur un mode de relations positives.

Que d’autres en arrivent à choisir (est-ce un « vrai choix » ou une décision « par défaut » ?) la solitude.

Mais que la majorité d’entre nous préfèrent avoir:

  • Des ami(e)s sur qui compter,
  • De bonnes relations sociales,
  • Une vie de famille épanouissante,
  • Des bonnes relations professionnelles,
  • Des relations avec les voisins, notre banquier ou banquière, le/la gardien(ne) de l’immeuble courtoises,
  • Etc.

Et que, finalement chacune fait les choix qu’elle veut, ou peut, selon qu’elle va :

  • Connaitre ou pas de la façon dont on peut nouer des relations et entretenir des relations à court, moyen ou long terme,
  • Utiliser ou pas, les 30 clefs décrites dans cette trilogie d’articles pour le faire

Le premier article vous présentait les 10 premières clefs. Des clefs éprouvées, efficaces pour nouer des relations solides.

Cet article, deuxième article de la trilogie, vous présente les 10 clefs suivantes. Elles sont simple. Et très puissantes.

Je ne les ai pas inventées.
Elles figurent dans un livre qui m’a été offert pour la première fois il y a plus de trente ans sans que je le lise, puis une deuxième fois. Et une troisième fois.

Jusqu’au moment où je me suis dit à moi-même : Quand même, ce livre se présente régulièrement dans ta vie, et même si son titre est ridicule : lis-le !

Je vous dirHeureuse, développer les relations, entretenir les relations, bonnes relationsai le quel est ce livre plus tard. Dans le dernier des trois articles, le dernier de la trilogie, je vous livrerai les 10 dernières clefs et le nom du livre. Suspens !

Utilisez ces Clefs et votre vie va changer.

Comme elle a changé la mienne.

Voilà la raison pour laquelle je vous offre ces trois articles : parce qu’elles ont littéralement changé ma vie.

Allez : c’est parti pour les clefs numérotées de 11 à 20 !

Clef 11. Respectez les opinions de votre interlocuteur.

Ne lui dites jamais qu’il a tort.  Ceci rejoint en fait la clef n°10 (voir ici le premier article)

J’ajoute une chose : en entendant une personne exprimer ses opinions, on peut éventuellement s’enrichir intellectuellement.

Je prends un exemple personnel : j’ai des difficultés à apprécier un certain parti politique.

Mais un jour j’ai décidé de cesser de fuir systématiquement les personnes qui en sont fans ou membres actifs. ET même celles et ceux qui l’approuvent.
J’ai décidé d’écouter les arguments des personnes qui défendent ce parti.
Et cela m’a permis de comprendre un certain nombre de choses sur la façon de penser de plusieurs millions de français.

J’ai donc créé du lien social, je me suis intéressée à autrui, j’ai rencontré de nouvelles personnes. ET j’ai pu nouer des relations temporaires avec elles.
Cela ne m’a pas permis de nouer des liens durables, ni d’avoir de réelles relations amicales (et encore moins de relation amoureuse), mais j’ai fait la connaissance d’un monde que je détestais. J’en suis sortie plus compréhensive.

Clef 12 : Si vous avez tort, admettez-le promptement et énergétiquement.

Si vous avez eu tort, camper sur vos positions vous fait percevoir comme une personne têtue.

Si au contraire vous allez voir la personne en admettant que vous avez eu tort, il est fort à parier, non pas qu’elle vous « traite de haut » (sauf exception), mais qu’elle n’en ait que plus de respect pour vous, puisqu’en admettant que vous aviez tort et qu’elle avait raison, vous lui manifestez du respect.

Et le plus souvent, une personne qui se sent respectée par une personne a tendance à la respecter en retour, non ?

Ceci relève de l’art de maintenir des relations sociales, de maintenir des relations saines.

Et c’est, je crois, une démarche encore plus importante au sein des relations personnelles, la relation de couple, partout où il y a de l’attachement de votre part.
Et cela fonctionne bien également pour les relations de travail : une excellente façon d’améliorer vos relations avec vos collègues.
C’est également un moyen puissant de maintenir des relations sociales si vous les jugez importantes dans votre vie (tout le monde n’est pas intéressé et chacune est libre de ses choix et préférences !).

Clef 13 : Commencez de façon amicale.

Dans ce texte est citée une phrase de Lincoln : «Une goutte de miel attrape plus de mouches qu’une pinte de fiel ».

amitié, amitiés, amitié sincère, écoutezL’auteur donne aussi une citation de Woodrow Wilson: « Si vous venez à moi les poings serrés, je puis vous assurer que mes poings à moi se fermeront aussi vite. Mais si vous me dites : Asseyons nous et causons, puisque nos opinions sont différentes, tâchons de comprendre la cause de leurs divergences ; si vous me dites cela, nous découvrirons bientôt que nous ne sommes pas si éloignés l’un de l’autre après tout. Nous verrons que les points qui nous séparent sont rares tandis que ceux qui nous rapprochent sont  nombreux et que, si nous avons le désir sincère et la patience de nous mettre d’accord, nous y parviendrons ».

Voilà qui confirme ce que j’ai découvert en discutant avec ces personnes que je détestais a priori, parce qu’elles défendent les opinions de ce parti politique que je n’approuve pas. Je suis allée vers elles pour les comprendre, pour m’assoir avec elles et causer”.

Si vous souhaitez nouer une relation, avoir des amis, être davantage en relation avec les gens, aller vers les autres pour développer de nouvelles relations, alors : allez y avec, un esprit de bonne entente ». Il nous plus facile de se faire des amis et amies si nous ne nous comportons pas comme un ours grizzli énervé.

Clef 14 : Posez des questions qui font dire oui immédiatement.

L’auteur commence son exposé de la façon suivante : « Quand vous voulez convaincre votre auditeur, évitez, dès le début de la conversation, de soulever les questions sur lesquelles vous et lui ne vous entendez pas. Appliquez vous, au contraire, jusqu’à la fin, à souligner les points sur lesquels vous êtes tous les deux  du même avis. Autant que possible, montrez que vous travaillez au même but et que vous différez seulement quant aux moyens d’y parvenir ».

Il cite aussi le professeur Overstreet qui dans son livre « l’art d’influencer la conduite humaine », déclare : « Une réponse négative est un obstacle difficile à surmonter. Quand une personne a dit « non », tout son orgueil exige qu’elle garde une attitude constante, qu’elle continue à dire « non ». Comprend-elle plus tard que ce « non » était injustifié ? Tant pis ! Elle ne peut se rétracter : elle doit ménager avant tout son précieux amour-propre. Voilà pourquoi il était extrêmement important de lancer, dès le début, votre interlocuteur dans la bonne direction : celle des acquiescements ».

Ainsi donc, utilisons des techniques diplomatiques : pour se faire des amis, pour rencontrer de nouvelles personnes, se créer de nouvelles amitiés : adoptons un comportement amical (et pas celui d’un bouledogue en colère) et des recherchons les centres d’intérêt communs.

Clef 15 : Laissez votre interlocuteur parler tout à son aise.

Laissez votre interlocuteur parler, utilisez le temps du contact plutôt à le faire parler de lui, qu’à parler de vous et à vanter vos réussites ou vos difficultés.

Laissez le parler tranquillement de tous ses besoins, de toutes ses attentes, avec patience, bienveillance et lorsqu’il a fini, parlez à votre tour.

Si lorsque vous parlez,  la personne ne s’intéresse pas à vous, qu’elle n’écoute pas ce que vous dites, vous gérerez la relation en fonction de l’importance que cette personne a dans votre vie.

 J’ai développé ce thème dans un livret qui s’appelle « 26 secrets pour développer votre Estime de Vous et votre Confiance en Vous, que vous pouvez télécharger ici.

Amitié durable, rencontrer quelqu'un, rencontres, vivre épanouie, communiqueDonc, pour entrer en relation avec les gens, rencontrer de nouveaux amis, commencer à bâtir des relations, laissez votre interlocuteur choisir les sujets des conversations. Et si ce que vous dites n’intéresse pas votre interlocuteur, le bon sens (pas moi : le bon sens) amène obligatoirement à dire : soit vous continuez la relation en sachant que vous ne serez jamais écoutée (ou pas autant que vous pourriez le souhaiter) , soit vous cherchez à établir des relations positives et constructives avec d’autres personnes.

Clef 16 : Accordez à votre interlocuteur de plaisir de croire que l’idée vient de lui.

L’auteur nous donne l’exemple d’un artiste, décorateur en tissus broderie costumes etc. qui prospectait avec persévérance l’un des plus grands fabricants à New York.

Ce fabricant le recevait toujours mais ne lui passait jamais commande. Il examinait les dessins mais refusait d’acheter. Jusqu’à ce que l’artiste comprenne que sa tactique était mauvaise et qu’il faisait fausse route.

Lui vint une  idée : lors de la visite suivante chez cet important fabricant, il lui montre ses dessins et lui demande ce qu’il en pense.

Et là, son prospect  accepte de donner son avis, l’artiste en tient compte, vient lui faire de nouvelles propositions qui ont intégré cet avis et remporte un marché colossal.

L’artiste, suite à cette expérience, dit: « Je comprends pourquoi je n’ai pu réussir pendant des années à conquérir ce client. Je le poussais à acheter ce que, moi, je jugeais convenable pour lui. C’est le contraire qu’il fallait faire. Maintenant je le consulte, je lui demande son avis ; je lui donne l’impression qu’il crée lui-même ; et c’est vrai, il crée. Je n’ai plus besoin de le persuader ; il se convainc tout seul ».

Voilà : pour construire des relations, établir des relations saines : laissez les autres exprimer leur avis plutôt que de leur imposer le votre. C’est décidé ? On commence maintenant ?

Et c’est aussi une clé puissante dans la relation-clients (pour les commerciaux).

 

Clé 17 : Efforcez vous sincèrement de voir les choses du point de vue de votre interlocuteur.

Là est développée l’idée que même si les gens sont dans l’erreur, ils ne savent pas qu’ils se trompent.

Que les condamner est à la portée du premier sot venu, mais qu’essayer de comprendre est là le fait de personnes sages, tolérantes voire exceptionnelles.

L’auteur nous dit que pour penser et agir comme elles le font, les personnes ont une raison.

Voilà ce que nus dit l’auteur :

  • Découvrez le motif caché et vous connaîtrez le secret de leurs actes et probablement leur personnalité.
  • Efforcez vous sincèrement de vous mettre à leur place.
  • Essayez de les comprendre et ainsi, vous perfectionnerez considérablement dans l’art d’avoir de bonnes relations avec les autres.

Et j’ajoute :

Voilà une clé idéale dans de nombreuses situations, parmi lesquelles :

  • Les problèmes de voisinage,
  • Les relations avec les personnes qui souffrent de jalousie mais avec lesquelles vous souhaitez malgré cela entretenir des liens,
  • En cas de différends par des personnes avec lesquelles vous souhaitez désormais entretenir des relations saines,
  • Dans les relations de couple, particulièrement dans les moments de tension, disputes : écoutez votre partenaire si vous voulez fidéliser la relation,
  • Avec vos enfants, pour une relation interpersonnelle forte et constructive parce que votre enfant saura que vous êtes un parent qui cherche à le comprendre,
  • Etc.

Clé 18 : Accueillez avec sympathie les idées et les désirs des autres.

Le chapitre du livre commence par une phrase que j’apprécie beaucoup : « N’aimeriez vous connaître une phrase magique grâce à laquelle vous éviteriez les querelles, dissiperiez les rancunes, stimuleriez les bonnes volontés et inciteriez votre auditeur à vous écouter attentivement ? Cette phrase, à dire aux personnes qui ne sont pas d’accord avec vous, la voici : « Je comprends très bien votre attitude, si j’étais vous, j’aurais probablement la même. Une réponse comme celle là calmera l’interlocuteur le plus coriace. Et vous pouvez  la faire en étant parfaitement sincère, car, si vous étiez à la place de l’autre, vous réagiriez en effet exactement comme lui”.

Tout est dit ici : faisons preuve d’empathie et d’honnêteté afin de nouer des liens d’amitié puissants, nouer une relation de confiance, avoir une vie relationnelle enrichissante.

Clé 19 : Faites appel aux sentiments élevés.

L’auteur nous dit que tous ceux que nous rencontrons ont une haute opinion d’eux-mêmes, et veulent paraître nobles et généreux à leurs propres yeux.

Il cite une personne, Pierremont Morgan, qui observait que l’individu a généralement deux raisons d’agir : une « qui fait bien » et la vraie. La seconde lui est bien connue, évidemment, mais idéaliste dans l’âme, il préfère mettre en avant ses motivations honorables.

Donc pour avoir de bonnes relations avec les autres, faisons appel à ce qu’ils ont de plus noble.

Cela se passe de commentaire je pense.

 

Clé 20

Démontrez spectaculairement vos idées. Frappez les vues et l’imagination.

L’auteur parle de toutes les techniques publicitaires que vous voyez à longueur de journal télévisé.

Mais il donne, dans ce chapitre, un exemple qui me marque particulièrement : celui d’une femme qui a un problème professionnel dont elle doit absolument parler avec son patron.

  • Le lundi matin, elle sollicite donc un entretien avec lui, qu’elle n’obtient pas.
  • Tous les jours, elle va relancer la secrétaire qui lui explique que le patron est très occupé et ne peut pas la recevoir.
  • Alors, le vendredi matin, elle se dit qu’elle ne peut pas terminer la semaine sans avoir réglé ce problème, et elle met en place la stratégie suivante : elle lui écrit une lettre dans laquelle elle indique qu’elle sait à quel point il est occupé mais qu’il est néanmoins important pour elle de le rencontrer.
  • Elle joint une « carte-réponse » pré remplie avec une enveloppe à son nom.
  • Voilà comment la « carte-réponse » était rédigée : « Mme Wolf, je pourrai vous recevoir le vendredi à…..h. Je vous accorderai …. minutes de mon temps ».
  • Ensuite à 11h, elle dépose le courrier dans la boîte aux lettres de son patron.
  • Une heure plus tard, elle va vérifier s’il y a du courrier dans la sienne.
  • Et l’enveloppe avec la carte-réponse qu’elle avait rédigées, s’y trouvent.
  • La réponse était que dans la journée même, il pouvait lui accorder 10 minutes.

Elle l’a donc rencontré, et ils ont discuté plus d’une heure des problèmes qu’elle avait et ont ensemble trouvé une solution. Voilà un exemple dont votre imagination pourra trouver des variantes pour « marquer les esprits » des autres.

Voilà. Bon, si vous souffrez d’une timidité maladive, vous n’oserez peut-être pas.

Mais pourquoi pas après tout ? OSEZ ! Que risquez-vous ?
ET  je terminerai en disant : que risquons-nous à nous différencier des autres ?

Une Autre clef.

CNV, communication NonViolente, communication non violente, communication non-violente, écoutez, respecterSi vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à vous intéresser à  la Communication Non Violente.
Créée par Marschall Rosenberg, elle a été utilisée dans de nombreuses situations de conflits, d’oppositions, de mésentente (dans des familles, dans les entreprises, dans des conflits entre pays ou au sein d’un pays) avec succès.

Pour en savoir davantage, je vous envoie vers le site de mon formateur en Communication NonViolente (ou CNV).

 

La CNV permet de :

  • Communiquer efficacement,
  • Augmenter la qualité des échanges,
  • Dénouer des conflits,
  • Mieux identifier ses propres sentiments et ceux des autres,
  • Identifier ses besoins fondamentaux et ceux de vos interlocuteurs/trices avec plus de précision,
  • Pour vivre à la fois dans le respect de soi et le respect des autres.

Si vous souhaitez pendre contact avec moi pour me poser une question ou si vous envisagez un coaching pour apprendre à nouer des relations, c’est ici. (Enfin, c’est vous qui décidez).

Et si ce qu’est le coaching et ce que fait un coach n’est pas clair pour vous, cet article va tout vous expliquer.

bienvenue

Je suis Isabelle Dété, femme coach des femmes qui veulent prendre leur vie en main pour réussir la vie à laquelle elles aspirent.

Coach certifiée depuis 2002 et coach certifiée RNCP au plus haut niveau reconnu par l’état français aujourd’hui (RNCP 7) depuis 2017, j’accompagne les femmes qui le souhaitent à atteindre plus facilement leurs objectifs...

Je suis également coach formée et certifiée dans les domaines suivants :

  • La gestion du stress
  • La gestion des conflits
  • Les bilans de compétences
  • L’optimisation des performances des dirigeant(e)s, managers, équipes

OSEZ ME CONTACTER

Je vous offre le premier rendez-vous d’une durée de 30 minutes (valeur : 40€) afin de voir si nous avons envie d’avancer ensemble.

Maigrir efficacement et durablement

Maigrir efficacement et durablement

Recevez [ GRATUIT ] le 1er des 45 secrets pour Maigrir naturellement et efficacement.

NOUVEAU !!!
Avoir une estime positive de soi

Avoir une estime positive de soi

Si vous faites partie des femmes qui ont envie de vivre les bénéfices d’une meilleure estime de soi : ce livret GRATUIT est fait pour vous !

NOUVEAU !!!